La Brasserie

La Brasserie de Vauclair, au cœur d’une vallée protégée.

La Choue est une bière artisanale de Haute-Marne produite sur un site de qualité. Au cœur d’une vallée protégée, dans ce beau département que nous aimons particulièrement, notre Brasserie Artisanale proche de Chaumont est installée sur un lieu chargé d’histoire. Au même endroit, en 1550, les frères de Vauclair de l’ordre du Val des Choues découvraient alors une source d’eau exceptionnelle. Cette source, qui fait notre fierté, alimente encore aujourd’hui notre Brasserie et contribue à la qualité reconnue et tant appréciée de nos bières artisanales.

Si vous souhaitez découvrir ce lieu emblématique, la source et déguster nos bières, vous pouvez nous contacter et venir visiter la Brasserie. Le temps d’une visite guidée, nous vous partagerons avec passion le métier de Maître-Brasseur et vous saurez tout sur la fabrication de la Choue.

 

 

Mais qu’est-ce qu’un Maître-Brasseur ?

Pour fabriquer une bière artisanale, il faut de l’eau pure et des matières premières, du savoir-faire, de la passion et un Artisan Brasseur. À la Brasserie de Vauclair, c’est Anthony Nury qui assume ce rôle. Il a les connaissances techniques pour fabriquer la bière et sélectionner les différents ingrédients, exclusivement naturels, le malt de blé ou d’orge, le houblon… Contrairement à la plupart des autres brasseurs, il élabore dans le laboratoire ses propres levures vivantes. C’est aussi lui qui orchestre toutes les opérations de brassage. Particulièrement engagé dans son métier, et avec l’ambition de faire renaître la tradition artisanale, il partage cet amour avec sa compagne et son équipe.

L’élaboration d’une bière artisanale : un travail sous pression.

À la Brasserie de Vauclair, tout commence devant le concasseur. Cet appareil va broyer le malt d’orge qui sera ensuite mélangé avec de l’eau dans la cuve de brassage. L’amidon va se transformer en sucre grâce aux différentes hausses de température avant que les résidus solides soient séparés de la partie liquide par filtration. C’est ainsi que l’on obtient le précieux moût auquel sera ajouté le houblon une première fois, puis une seconde avec différentes épices selon la recette.

Après le whirlpool, le moût va descendre en température grâce à l’échangeur thermique avant de rejoindre les cuves de fermentation et les levures vivantes élaborées avec précision et attention. Pendant plusieurs jours, leur rôle va être de transformer les sucres en alcool et de donner vie à la bière. Pour interrompre ce processus, il faut tuer les levures en baissant la température à 0°C. Elles tombent ensuite en pied de cuve et sont éliminées pour clarifier la bière.

Juste avant l’embouteillage, intervient la deuxième fermentation dans la bouteille. La bière est alors réchauffée pour y ajouter du sucre, du miel, une autre levure… Après un minimum de 29 jours, le cycle de production se termine et la bière va pouvoir obtenir sa pétillance et son caractère unique.

 

Remonter